Sélectionner une page

Aujourd’hui, le RGPD est en entré en vigueur sur le territoire européen et est appliqué dans toutes les entreprises dans le cadre du traitement et de la protection des données personnelles. Pour être sûr que votre entreprise soit bien conforme au règlement, il est important de déterminer si les outils auxquels vous avez recours, comme votre logiciel CRM, le sont aussi. Voici quelques informations qui peuvent vous être utiles.

Le CRM, c’est quoi d’abord ?

CRM ou Customer Relationship Management n’est autre que la gestion de la relation client. Il s’agit d’une stratégie de gestion des interactions d’une entreprise avec sa clientèle ou sa cible. Une solution CRM a pour mission d’aider les professionnels à interagir, de manière permanente avec ses clients. Grâce à cela, ils peuvent rationaliser leurs processus tout en optimisant leur rentabilité.

La gestion de la relation clients est essentiellement basée sur le fait qu’il est plus facile et plus rentable de procéder à la fidélisation des clients déjà existants que d’en trouver de nouveaux. En effet, l’acquisition de nouveaux clients coûte 5 fois plus que la conservation des plus anciens.

Un projet CRM a pour but de permettre à chaque service d’une entreprise d’avoir accès au système d’informations. De ce fait, chaque secteur peut être en mesure d’optimiser la connaissance de chaque client, mais surtout de lui fournir les produits et services qui correspondent le plus à leurs attentes et besoins.

Pour information, les solutions CRM sont une réponse à ces trois principales problématiques de votre entreprise :

  • Augmentation de la fidélité des clients : vous mettre à l’écoute de votre client pour proposer des services optimisés et plus customisés ;
  • Intégration multicanale : cela consiste à procéder à l’intégration des données client par une large gamme de modes, notamment le publipostage, les réseaux sociaux, les catalogues, les points de vente, les commerciaux, Internet, le chat, etc. ;
  • Augmentation de la productivité et la réduction des coûts : procéder à l’automatisation des services proposés comme le SAV, la force de vente et les prises de commandes. Il y a aussi l’optimisation des dépenses lors des campagnes marketing en procédant à l’amélioration de la cible.

Logiciel CRM : késako au juste ?

En capitalisant les informations récoltées des clients et prospects, vous pouvez ensuite améliorer votre discours commercial, mieux cibler vos actions, conquérir de manière efficace de nouveaux marchés et fidéliser votre parc client.

Notez que la gestion de la relation clientèle entre dans une démarche du marketing relationnel. De ce fait, elle vise une approche sur du long terme avec vos différents partenaires commerciaux. Grâce à cela, vous allez alors avoir une parfaite maîtrise de la connaissance de vos clients et pouvoir contrôler le suivi de chacun de vos échanges. Cela vous permet ainsi une augmentation sensible de vos opportunités d’affaires.

Des outils informatiques, crm gratuit ou non, sont à votre disposition pour vous aider à mettre en place une meilleure stratégie CRM au sein de votre entreprise. Ils ont pour rôle de capitaliser et de traiter vos données clientèle. Ces outils ne sont autres que les logiciels CRM.

Concrètement, un logiciel CRM centralise toutes les informations et tous les échanges d’ordre commercial à l’aide d’un historique bien détaillé.

Cet outil de relations clients vous aide à cibler facilement vos campagnes, que ce soit de prospection ou de fidélisation. En effet, vous avez la possibilité de retrouver et de contrôler vos actions déjà réalisées sur chaque prospect ou client. Vous pouvez aussi piloter vos activités commerciales grâce à vos tableaux de bord.

Logiciel CRM : en quoi peut-il être utile avec le RGPD ?

Une fois la définition des processus indispensables dans l’atteinte et le maintien de la conformité RGPD, faite, il faut mettre en place un système CRM ou logiciel informatique CRM.

Très précieux, cet outil est nécessaire pour vous soutenir dans la protection des données. La majorité des systèmes de CRM disposent de nombreuses fonctionnalités vous permettant de procéder à la configuration des processus s’adaptant au RGPD. En voici quelques exemples rattachés aux principaux domaines du fameux règlement :

  • Les données personnelles : une majeure partie des informations enregistrées dans votre logiciel CRM peut être considérée comme un big data à caractère personnel dans le cadre du règlement général sur la protection des données. Par conséquent, il est primordial de vous assurer que la création, la gestion, le stockage ainsi que l’utilisation des données sont conformes à la loi. En plus de sécuriser les données, vous êtes également tenu de les conserver uniquement dans un délai nécessaire à leur traitement ;
  • Le consentement : les systèmes informatiques CRM peuvent aussi vous aider dans la gestion des opt-ins. Vous pouvez configurer les champs dans votre base de données clients afin de fournir des options d’activation basées sur le type ou le canal de communication ;
  • Le droit à l’oubli : les logiciels CRM permettent, de manière générale de supprimer des fiches de suivi des contacts. Cela va aussi supprimer les entrées et données rattachées à ceux-ci.